J’aurais tellement à dire…

… mais juste pas assez de temps.

Le but de ce blogue était de me donner un moyen d’expression, de défoulement, de réflexion. Parce qu’il me semblait que coucher par écrit ces mots parfois embrouillés me permettrait dans certains cas de clarifier ma pensée, d’aller plus loin dans mes raisonnements et d’obtenir (peut-être) un feedback de lecteurs réguliers ou occasionnels.

J’aime toujours écrire, ai toujours aimé et aimerai toujours. Je n’ai toutefois jamais tenu de journal intime. Pas assez disciplinée. Et ça se reproduit encore aujourd’hui. Entendons-nous, je suis disciplinée et organisée pour certaines choses. Mes enfants mangent bien, les devoirs sont faits, je ne suis pas en retard dans mes rapports au travail, je ne rate pas de rendez-vous. J’ai quand même aussi réussi à compléter 2 DECS en même temps, incluant 2 heures de pratique de piano quotidiennes.

Mais avec l’arrivée des enfants, la vie prend un détour, un chemin parallèle dans lequel les parents ne s’appartiennent plus autant qu’avant. Il faut nourrir ces petits bouches avant de songer à se cuisiner un souper quatre étoiles. Il faut que tout soit sous contrôle avant de s’installer pour un loisir personnel quelconque, de la simple lecture au bain-chandelles en passant par la rédaction d’un court article de blogue. Et croyez-moi, à quatre enfants, le contrôle total n’arrive pas souvent! Et quand finalement nos quatre trésors sont couchés et que l’on a assumé notre gestion quotidienne de vaisselle-ménage-lavage, on utilise l’énergie résiduelle pour demeurer assis devant la télé juste assez longtemps pour se donner l’impression qu’on a passé du temps avec notre conjoint. Alors du temps de réflexion pour jeter ensuite par écrit un texte qui ne soit pas trop farfelu, j’en ai dans la voiture, quand je ne suis pas en train de rédiger mentalement ma liste d’épicerie ou de « to-do ».

J’aurais vraiment besoin d’une heure supplémentaire par jour.

This entry was posted in Divers. Bookmark the permalink.

One Response to J’aurais tellement à dire…

  1. Jasmine says:

    Caroline,
    Que je comprends donc ce manque cruel de temps, d’essais infructueux de faire dix choses à la fois. Je n’ai que trois enfants, ados de surcroît, et me retrouve encore avec ce besoin de rendre élastique l’horloge qui déboulonne ses aiguilles.
    Sans faire de pression, ces moments de blogue sont un ravissement pour nous, lecteurs et lectrices, car on se reconnaît dans cette vie de famille, en accéléré parfois, ou souvent, et avec le sourire au coin des lèvres, nous nous sentons faisant partie d’un tout. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.