Le retour

Vous vous en doutez si je ne vous l’ai pas déjà appris via courriel ou Facebook, j’ai finalement donné naissance, à 41 semaines, à une belle grosse pinotte de 9 lb 1 1/4 onces prénommée Sarah-Jeanne. Le 20 janvier, date à laquelle j’avais un rendez-vous à l’hôpital pour fixer la date de ma provocation, les contractions ont commencé dans la nuit. C’était le « timing » idéal puisque les grands-parents étaient déjà prévus pour une journée de gardiennage étant donné le rendez-vous très tôt le matin.

Comme pour l’accouchement de Jasmine, les contractions ne donnaient pas grand-chose puisque bébé était encore « flottant », donc n’appuyait pas dans le col assez fortement. Cependant, étant à 41 semaines, on m’a laissé le choix: revenir dans 4 jours ou provoquer. Nous n’avons pas eu à discuter longtemps, Jean-Luc et moi, pour accepter qu’on procède à la rupture de la poche amniotique.

10h15, le médecin perce la poche.

13h02: après 3 poussées, bébé est dans mes bras, toute belle, presque pas fripée. Pas eu le temps pour l’épidurale, les derniers centimètres se sont faits en un éclair (littéralement)…

Le retour à la maison s’est bien déroulé. Nous avions quelques craintes face à la jalousie potentielle de Jasmine, qui accepte (ou plutôt acceptait) difficilement de partager son papa et sa maman avec son frère et sa soeur, allant jusqu’à taper et pincer pour les déloger de nos genoux. Mais contrairement à ce que nous appréhendions, Jasmine se révèle une grande soeur complètement gaga de « son » bébé. Elle veut toujours la prendre, la cajoler, la bécoter. Elle s’intéresse à ses moindres sons et mouvements et la cherche dès qu’elle n’est plus dans son champ de vision. Sarah-Jeanne ne se doute pas encore qu’elle aura 3 mamans pour veiller sur elle, Sandrine étant tout aussi maternelle…

Quant au retour à « la vie normale », il se fait graduellement. Jean-Luc a pris la relève de la « run de lait », comme nous appelons le transport des enfants pour les garderies et l’école matin et soir (sans blague, ça prend 1/2 heure matin et soir). J’ai repris l’habitude d’allaiter dans (presque) n’importe quelle situation, en supervisant la routine des grands, en mangeant, en brassant une sauce, en faisant un casse-tête, en lisant une histoire ou… en tapant à l’ordinateur! Avoir des bébés « crampons » oblige à développer des trucs si on ne veut pas avoir un bébé qui hurle sa frustration de devoir attendre ou être reléguée à la chaise berçante à longueur de journée! Une chance, c’est mille fois moins pire qu’avec Sandrine, que des problèmes d’allaitement rendaient difficile à satisfaire et qui demandait constamment à téter, au point où j’amenais bébé avec moi à la toilette!!!

Je viendrai donc plus souvent sur mon blogue, tétées nombreuses obligent, et pourrai donc vous donner des nouvelles plus régulièrement, même si c’est juste à une main!

This entry was posted in Divers. Bookmark the permalink.

2 Responses to Le retour

  1. jasmine says:

    Quel plaisir d’enfin retrouver le blogue et hourra pour la « grande » famille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.